ROBERT BEAUVAIS, PÉDAGOGUE PRÉCURSEUR DU BLABLA MODERNE

Les fidèles lecteurs de mon blog et auditeurs de Sexigénaires et Cie ont certainement remarqué que j’évoque fréquemment la xyloglossie, terme tout à la fois savant et humoristique pour qualifier la langue de bois. Du grec xylon, le bois et glossa, la langue.

J’avais environ 20 ans quand j’ai découvert, que dis-je ! dévoré le livre de Robert Beauvais, L’hexagonal tel qu’on le parle – 1970, chez Hachette, collection l’humour contemporain.

Aujourd’hui, le terme d’hexagonal n’est plus en vogue. On est revenu au vocable plus ordinaire de langue de bois, telle qu’enseignée à l’ENA et dans les autres grandes écoles et autres conseils d’administration du CAC 40, pratiquée avec assiduité par celles et ceux qui prétendent nous gouverner, ainsi que par tous les justiciables de la correctionnelle issus des classes privilégiées de la société, pris la main dans le pot à confiture. C’est à dire le blabla moderne.

Qui était Robert Beauvais ? Il n’était pas franchement un homme de gauche, loin s’en faut. Il était écrivain, journaliste et homme de radio, entre autres activités, mais surtout, passionné de notre langue et de sémantique. Faut tout de même que je vous dise que les grands que j’admire, c’est Francis Blanche, Pierre Dac, Pierre Desproges, Fernand Reynaud ou Jean Yanne, plutôt que Coluche, même si j’ai une grande affection pour le créateur des Restos du coeur. Ce dernier savait aussi déchiffrer l’hypocrisie dans les moindres recoins où elle se terrait. J’avoue également mon intérêt pour Jean d’Ormesson, Philippe Bouvard ou bien encore Olivier de Kersauzon. Rien à foutre des classifications potiticiennes. Quand ça me fait rire, je me fous d’où ça vient, du moment que le mot d’esprit me touche.

Visionnaire, Robert Beauvais publie donc, en 1970, cet opus sur la langue de bois, sous forme d’un manuel destiné aux masses populaires, afin qu’elles puissent déchiffrer les propos tenus par les classes dominantes (politique, industrielle, financière, liste non limitative).

Sur la 4ème de couverture, on peut lire une première version de l’hexagonal vers le français usité par le pue-la-sueur de base :

« L’alphabétisation est impérative, exonérée et désacralisante. » En français courant : « L’instruction publique est obligatoire, gratuite et laïque. »

Je ne résiste pas au plaisir de vous offrir cette version hexagonale de l’ami Beauvais, de quelques vers du Cid, de Corneille…

Les vers originaux

Ô rage ! ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !

N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers

Que pour voir un jour flétrir tant de lauriers ?

En hexagonal

Ô stress ! ô breackdown ! ô sénescence aliénante !

N’ai-je donc tant vécu que pour cette perturbation culpabilisante ?

Et n’ai-je donc perduré dans une escalade promotionnelle à vocation martiale

Que pour déboucher sur l’instantanéité de ce degré zéro de l’investiture ?

J’ai perdu ce livre de ma jeunesse, au gré de mes déménagements. Ou alors, je l’ai prêté à je ne sais quelle rencontre de circonstance qui m’avait séduit mais, qui au fond, n’en avait rien à secouer et qui ne m’a jamais rendu cet ouvrage essentiel. Je l’ai retrouvé par la grâce de Saint-Web et je m’en régale de temps à autre, le feuilletant avec délices et en tirant fréquemment inspiration pour mes modestes billets.

Merci à toi, Robert Beauvais, décédé à l’âge de 71 ans à Boulogne-Billancourt. Merci à toi qui, avec d’autres, a été à l’origine de mon scepticisme viscéral et de cet esprit critique qui m’a aidé à survivre, jusqu’à présent. Merci à toi pour ta magistrale leçon de blablatisme.

Pour terminer ce billet, je vous invite à écouter cette ch’tite chanson du duo Albin de la Simone et Emiliana Torigni, « Moi, moi, blablabla… »

https://www.youtube.com/watch?v=uXtP8Mmj90g

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s