LE BRUIT DU NOIR (mars 2015)

En astrophysique, un trou noir est un concept effrayant, une sorte d’objet céleste qui absorbe tout ce qui passe à proximité. Un peu comme un politicien à qui vous avez serré la louche. Gaffe à recompter vos doigts après, comme le disait l’ami Coluche. Récemment, un de mes potes black, qui bosse au noir, me disait : « Tu vois, Hercule, notre avenir est noir. Même en Égypte, El sadate était Anouar, c’est dire ! » Ce à quoi je lui répondis « tu vois tout en noir. » Mais comme on dit, les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

À une certaine époque, de Gaulle disait, à propos de l’Afrique : « c’est noir et ça grouille. » Moi, je dirai plus simplement que l’Afrique est noire de monde. Ce qui est drôle c’est que les fachos, ces cons racistes, n’aiment pas les noirs. Or, en occident, les fachos, on les appelle « la peste brune. » Chez nous, elle donne des idées noires à 25 % des électeurs. Il faut donc faire gaffe. Citons André Gide : « moins le blanc est intelligent, plus le noir lui paraît bête. »

Quand un copain vous demande comment ça va et que vous lui répondez « je broie du noir », ça peut être mal interprété, surtout si votre pote est noir… noir de la fête de la veille et qu’il a encore ses 3 grammes. Tout ceci pour dire que l’on voit les choses en noir. Guerres, massacres, impôts, chômage, Céline Dion, attentats, il faut reconnaître que les temps ne sont pas au rose. Or, le célèbre peintre Renoir disait «  Pour moi un tableau doit être une chose aimable, joyeuse et jolie, oui jolie ! Il y a assez de choses embêtantes dans la vie pour que nous n’en fabriquions pas encore d’autres. »

Que dire encore ? La sémantique recèle des pièges. Par exemple, l’expression « prendre un petit noir » n’a pas le même sens pour le gars qui fait une halte au troquet du coin avant d’aller au boulot et pour le curé pédophile qui se rend au catéchisme. On dit que les enfants ont peur du noir. Il n’y a pas qu’eux. Les bruits nocturnes de la maison me font toujours sursauter et je me réveille à chaque fois apeuré. C’est pour cette raison que je dors avec des bouchons d’oreille. Ainsi, je n’entends pas le bruit du noir.

Pour terminer, une dernière citation, celle-ci de Léo Campion, chansonnier, acteur, humoriste et éminent pataphysicien : « L’hermine, c’est tout blanc avec le bout de la queue noir alors que le ramoneur, c’est tout noir avec une grande échelle sur le dos. » Sur ce, bonjour chez vous !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s