NOTRE-DAME BRÛLE, LES YÉMÉNITES CRÈVENT

Quel rapport entre ces deux drames ? Aucun, bien sûr. Lundi 15 avril matin, on feint de découvrir un secret de Polichinelle. Les armes fournies par la France à l’Arabie saoudite, Mirages 2000, chars Leclerc et autres canons César, massacrent les Yéménites, hommes, femmes, enfants. Les armes ont ceci de particulier, qu’elles ne font aucune distinction de sexe ou d’âge.

Et le soir, on apprend que la cathédrale nationale flambe comme un feu de paille. Si j’étais bigot, j’y verrai un signe de Dieu qui punit la France pour ses crimes. Mais je ne suis pas une grenouille de bénitier. Je ne vois donc aucun rapport entre le massacre des Yéménites par les obus français et l’incendie de Notre-Dame.

Il se trouve que, ma chère et tendre et moi-même, nous donnons notre obole mensuelle à une association humanitaire, Médecins du Monde, pour ne pas la citer. Et il se trouve que, quelques heures avant l’incendie de la cathédrale parisienne, nous avons reçu un coup de fil de Médecins du Monde qui nous demandait une contribution un peu plus importante afin de financer ses interventions au Yemen. Proposition que nous avons immédiatement acceptée. C’est tellement la merde dans ce pays que les organisations non gouvernementales ne sont plus en capacité de faire face, en plus de risquer la peau de leurs équipes vu le nombre de barbares qui infestent ces contrées.

Le choléra y règne désormais en maître et provoque des ravages. C’est pour ça que Médecins du Monde a besoin de thunes.

Si je comprends bien, mes impôts servent à fabriquer des armes vendues aux dictatures qui massacrent à tout va, et mes dons financent les secours à leurs victimes. La double peine, en quelque-sorte.

Aujourd’hui, j’apprends que le groupe de Bernard Arnault, LVMH va faire un don de 200 millions d’euros pour retaper l’église parisienne. Son complice, François Pinault, propriétaire du groupe Kering la joue petit bras, mais en faisant tout de même un chèque de 100 millions. Gageons que les deux compères sauront en faire une belle publicité tout en économisant un paquet d’impôts. Je rapproche cependant ces sommes du budget de Médecins du Monde, le dernier connu datant de 2016, à savoir 100 millions d’euros. C’est l’augmentation de ma CSG, destinée à financer la suppression de l’ISF des deux individus cités plus haut qui leur permet de contribuer à la reconstruction du siège parisien de la secte vaticane.

Je ne verserai donc pas un liard de plus pour la cathédrale Notre-Dame. Je préfère augmenter mes dons à Médecins du Monde pour lutter contre le choléra au Yemen. Je choisirai toujours de secourir la pâte humaine plutôt que la pierre…

Publicités

Un commentaire sur “NOTRE-DAME BRÛLE, LES YÉMÉNITES CRÈVENT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s