PASSION ? VOUS AVEZ DIT PASSION ? (mars 2019)

À l’heure où les mannequins anorexiques qui défilent pour le défunt Karl Lagerfeld, je me souviens d’une blonde d’un mètre-soixante-quinze, façon aryenne, avec des formes partout, une sosie de Marilyn, toujours juchée sur des talons aiguille de 12 cm que je croisais assez souvent dans le quartier où j’habitais, lors de mon adolescence turgescente. Elle portait fréquemment une robe semblable à celle de la star hollywoodienne, dans le film 7 ans de réflexion de Billy Wilder. Vous vous souvenez certainement de la scène où il fait tellement chaud qu’elle se rafraîchit l’arrière-boutique au-dessus d’une bouche de métro, soulevant ainsi sa jupe et dévoilant des appâts rien moins que convaincants. Déjà la passion me dévorait. Depuis, je n’ai toujours aimé que les femmes plantureuses qui éclatent de rire à la vie qui les a si bien dotées.

Mon introduction peut paraître un brin macho. Mais je n’y peux rien. L’apparence physique, c’est la première chose qu’on voit, CQFD. Mais on peut aussi tomber amoureux pour d’autre raisons. Un ami me demandait, récemment, quelle était la première chose que je regardais chez une femme. Je lui ai répondu « la façon dont elle bouge. » Il m’a traité d’hypocrite. Voyant où il voulait en venir, je l’ai qualifié d’obsédé avant que je remette une tournée sur le zinc. Mais je peux tout aussi bien tomber amoureux d’une voix. La voix, ça c’est quelque-chose. Celle de Jeanne Moreau m’a toujours fasciné, jusqu’en oublier son physique, pourtant l’un des plus beau du cinéma français. Une voix grave, chaude, envoûtante. En regard, celle de Bardot m’a toujours paru quelconque. D’ailleurs, c’était une mauvaise actrice, sauf peut-être dans le film En cas de malheur, de Claude Autant-Lara, où Bardot séduit Gabin, quinquagénaire chatouillé par le démon de midi. Bardot y est splendidement vulgaire et puérile. En fait, la passion est le fruit d’une alchimie complexe qui n’obéit pas toujours aux poncifs. Par exemple, deux autres films que je vous recommande, où la passion est le moteur du scénario, passion qui, contre les convenances, emprunte des chemins de traverse.

Trop belle pour toi, de Bertrand Blier. Depardieu, qui est marié à la superbe Bouquet, tombe amoureux, contre toute attente, de sa secrétaire jouée par Balasko, au physique ordinaire. Si Depardieu avait été marié à Balasko et avait éprouvé une passion pour Bouquet, l’histoire n’aurait eu aucun intérêt. Et puis Une étrange affaire, de Pierre Granier-Deferre. Lanvin, petit cadre minable dans un grand magasin parisien tombe sous la coupe de son nouveau patron, tyrannique, pervers et manipulateur magnifiquement incarné par Piccoli. Lanvin éprouve une passion dévorante pour son bourreau. Il s’y consumera définitivement.

Allez, pour conclure gaiement ce billet d’un terrible sérieux, je vous livre la petite blagounette que je sers depuis plus de 40 ans. Je vous conseille de l’offrir à vos convives, en présence de votre épouse, lors d’un repas dominical. Ça marche aussi pour les couples de même sexe, et la situation peut-être inversée. Il vous faut, au préalable, prendre un air très sérieux, puis vous lancez :

« L’autre jour, ma femme m’a demandé si je préférai les femmes belles ou les femmes intelligentes. Je lui ai répondu, ni les unes ni les autres, c’est toi que j’aime, ma chérie… »

Pour terminer, écoutez donc l’immense accordéoniste Tony Murena, dans l’un de ses plus grands succès, Passion.https://www.youtube.com/watch?v=YqqV6KriR0A

Bonjour chez vous !

Publicités

Un commentaire sur “PASSION ? VOUS AVEZ DIT PASSION ? (mars 2019)

  1. Ah, la passion, Claude: elle est dévorante et ta plume alerte avec ta verve et ton humour en a bien tracé les contours pour nous emmener dans les coulisses du cinéma.
    La séance est hélas déjà terminée et je m’en vais siroter un petit rhum…passion pour rester un peu plus avec toi.
    Santé et à bientôt car je n’ai plus beaucoup de temps.
    Amicalement
    Gérard

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s